Financement maison, quelle solution choisir ?

L’acquisition et la construction d’une maison constituent un investissement important. A cause du manque de fond, ce n’est pas tout le monde qui peut réaliser son rêve d’avoir sa propre maison. Aujourd’hui, les banques ont mis en place plusieurs types de prêts bancaires permettant à chacun de concrétiser son projet. Grâce à ces diverses solutions, acheter ou faire construire une maison est devenu à la portée de tous. Le présent article vous détaillera les différentes solutions qui s’offrent à vous.

Financer sa maison avec un crédit immobilier

Le prêt bancaire est la solution la plus classique pour financer une maison. Parmi les formules proposées figure le crédit immobilier. Le montant accordé par la banque est estimé selon le coût du projet et les moyens financiers du demandeur. Si le taux d’endettement est fixé à 33%, la durée de remboursement peut aller jusqu’à 30 ans. Son taux est effectivement bas, ce qui le rend plus intéressant que les autres options. Vous avez le choix entre un taux fixe et un taux variable. Avec un taux fixe, le taux de votre crédit, la durée ainsi que le montant des mensualités ne changent pas pendant toute la durée du prêt. En revanche, avec un taux variable, les mensualités suivent l’évolution d’un indice de référence. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, il est important de fournir un dossier solide, complet et convaincant. Plusieurs éléments entrent en compte dans le calcul de votre prêt immobilier. On cite la durée, l’apport personnel, les mensualités, les garanties, les taux, les assurances et les frais annexes. Pour vous aider à mieux constituer votre dossier de demande de prêt, faites un tour sur le site credit4you.be. Sachez que les offres varient d’une banque à l’autre. Il est donc important de simuler votre prêt avant de vous engager.

Les autres solutions pour financer une maison

Outre le crédit immobilier, d’autres solutions s’offrent également à vous pour le financement de votre maison. Il y a, par exemple le crédit foncier et le prêt à taux zéro. Ce premier vous permet un financement jusqu’à 100% de votre projet, y compris la garantie et le frais de notaire. Avec cette solution de financement maison, le remboursement du prêt ne commence qu’à la livraison du bien. Cependant, certaines personnes choisissent de rembourser les intérêts du prêt, les frais de dossier et les cotisations d’assurance durant la construction. Cela allègera les mensualités dues. La mensualité peut être diminuée ou augmentée pour s’adapter aux besoins du demandeur. A noter que les personnes souhaitant recourir à ce type de crédit n’est pas forcément avoir un compte bancaire. En ce qui concerne le prêt à taux zéro ou PTZ, il est proposé aux primo accédant, c’est-à-dire aux personnes ne possédant pas une résidence principale au cours des deux dernières années. Cette solution doit être accompagnée d’un ou plusieurs prêts complémentaires. Cela peut être un prêt classique ou bien un prêt réglementé. Ce prêt couvre jusqu’à 40% du montant nécessaire à la construction. Le PTZ est octroyé pour 25 ans au maximum.